Recette ancestrale du jour: le bouillon tout simple!

Parce que je suis une fille chouette, j’aime partager les choses qui font du bien. En l’occurence mon bonheur est tellement jouissif que je vais vous donner ma recette du bouillon maison.

Déjà, c’est un peu parce que ça me fait de la peine de te voir faire une soupe maison avec un cube de bouillon déshydraté parce que c’est blindé de sucre sans que tu ne le sache. Et aussi parce que j’ai déjà décrit ma recette à 7 copines qui s’y sont mise et que moi je suis pour la paix dans le monde. Ca ce sont de bonnes raisons, non?

Les ingrédients
Le bouillon fait maison, ça commence avec un poulet mort. Le poulet vivant a moins envie de faire partie de ton bouillon, déjà, et puis surtout, bah les plumes c’est moins facile à digérer (oui le poulet mort du bouillon est épilé).

Alors le poulet mort, ça se trouve un peu partout:
– dans ton jardin, si tu as un poulet et que tu veuilles bien le tuer toi-même
– chez le boucher, le soir en rentrant chez toi, et même que si ton boucher il t’aime bien il te le fileras gratos comme à Noël
– dans une rôtisserie

Attention! Le bouillon ça se fait avec les os. Donc il faut bien manger le poulet avant de se servir des os de Mâme poulette!
Attention bis! Le bouillon ça se fait avec d’autres os que ceux du poulet mais pour le moment j’ai fait qu’avec ceux du poulet donc je te laisse profiter de mon expertise de cocotte décédées!
Attention tris! Oublie pas de demander à ton boucher de couper la tête du poulet avant de te le donner sinon tu vas devoir le faire toi-même ou demander à ton mari et si tu le demandes à ton mari il va vouloir se faire payer le duuur labeur et puis merde, t’es une meuf, non? Une femme indépendante sait couper la tête à un poulet, merde!

Les autres ingrédients
De l’eau
Les légumes qui pourrissent dans ton frigo dont tu as oublié de te servir pour la recette trop compliquée qui avait l’air tellement simple à la tévé.

Ouais. C’est tout. C’est pas cher, hein, t’as vu?!

Si tu veux tu peux remplacer l’eau par du coca mais ça fera pas la même chose.
Et ok, je te l’accorde, tu peux même prendre des légumes frais mais c’est pas obligé.

Quels légumes? Bah en gros, plus un légume te fait penser à ta grand-mère qui savait ce qu’elle faisait, bah mieux ça vaut: navet, panais, celeri, fenouil, poireau.. et puis de l’oignon et de l’ail. Tu peux mettre de l’ananas aussi mais je sais pas trop ce que ça va donner. A toi de voir.

En voilà une poulette contente de pouvoir assurer ta santé

En voilà une poulette contente de pouvoir assurer ta santé

La recette
1. Tu prends ton poulet… non… tu prends ton courage à deux mains et puis ton poulet dans les même mains et tu le mets dans ta plus grosse de toutes tes marmites. Il faut en fait que le poulet il disparaisse et que tu vois plus rien dépasser quand tu regardes ta marmite de profil. Pourquoi? Bah parce qu’étape 2!

2. Tu recouvres ton poulet d’eau, voire plus: tu fais en sorte qu’il ya 2-3 cm d’eau au-dessus du poulet.

3. Tu rajoutes deux cuillères de vinaigre de cidre pour bien contenir le goût.

4. Tu rajoutes à la liste d’ingrédients le vinaigre de cidre parce que tu viens de t’apercevoir que moi je l’ai pas fait et que la recette est donc bien incomplète.

5. Tu fais un quiz Cosmo ou tu regardes un épisode de sitcom américaine – ça doit prendre 30 minutes

6. Tu allumes le gaz sous ta marmite – feu vif sans fermer ta marmite

7. Tu fais tes conneries habituelles en attendant que ça bout presque pas; la vaisselle, un thé, l’amour,…

8. Juste avant que ça ne commence à bouillir, tu baisses le feu pour que l’eau ne vienne pas à ébullition mais que ça chauffe bien quand-même. Faut des mini bulles à la surface, faut que ça mijote tout juste, tu vois?

9. Tu continues la vaisselle que tu as oublié de finir, du coup, ou tu bois ton thé qui est juste à point, en pensant à manger les dattes que tu avais oublié il y a trois semaines dans le frigo et que tu viens de redécouvrir après avoir sorti le panais qui était quasiment en train de commencer à pourrir dans ton frigo.

10. Tu coupes:
– l’oignon en 4 (oui en effet, tu l’épluches d’abord, non mais faut tout t’expliquer hein!)
– le reste des légumes en gros dés (non je te dirais pas combien de cm de dés, moi je fais gros genre “gros-j’ai-la-flemme”) sans les éplucher (majorité des vitamines: dans la peau des légumes alors HOP encore un truc de chiant en moins à faire.

11. Tu mets les légumes dedans. Pas l’ail, hein, juste tout le reste

12. Tu fouilles dans tes herbes & épices pour voir ce que tu aimes et que tu rajouterais bien, tiens. Romarin? Ouais c’est bien, ça. Thym? Bah ouais go! Piment rouge? Hmmm… je sais pas trop là… Bah teste! Et puis viens me dire!

13. Pendant deux heures, tu reviens voir ta marmite toutes les vingt minutes pour écumer un peu. Sinon ça aura un goût amer.

14. Tu attends.

Mais genre super longtemps quoi!

Je déconne pas! Le bouillon tu peux le laisser au total 8-10 heures sur le feu!
Alors si tu es comme moi et que tu as peur de sortir de chez toi en laissant le feu allumé, bah tu peux prendre un bain, regarder toute la cinquième saison de ton sitcom préféré, tricoter la deuxième manche de ton chandail,… Par contre il est fortement déconseillé de faire le ménage pendant le bouillon. Ca fatigue trop.

15. Une ou deux heures avant le moment où tu éteindra le feu sous ton bouillon, tu rajoutes l’ail, coupé en rondelles.

16. Après la loooooooongue attente tu peux ENFIN éteindre ton feu et passer tout dans une passoire sans oublier de mettre une autre marmite (pas de plastique) sous ta passoire parce que ce qui est intéressant dans le bouillon ce n’est pas les légumes mais le jus! Les légumes et la carcasse décomposée de ton poulet, tu peux le jeter dans ta poubelle mais seulement si elle est étanche. Sinon tu vas te faire engueuler. C’est scientifique. Tu peux me faire confiance.

17. Si tu as encore le temps et que tu n’as pas encore envie d’aller au lit et tout, tu peux te servir de ce bouillon pour faire ta soupe habituelle. Sinon tu peux en faire ce que tu veux: au frigo ou au congélo jusqu’à ce que tu sois prêt pour t’en servir (perso c’est hop dans la porte du frigo, comme ça je peux me servir une tasse chaque matin avec mon café).

ENJOY!

Advertisements

2 thoughts on “Recette ancestrale du jour: le bouillon tout simple!

  1. odile says:

    Bonjour,
    je trouve ton explication top !!
    Par contre, je voulais savoir ton bouillon de poulette tu le garde combien de temps au frigo?

    • Ilse says:

      En théorie il faudrait le garder pas au dela de trois jours, surtout le bouillon de poulet. Mais pour être honnête je suis quelqu’un de téméraire je le garde au fond du frigo jusqu’à 5 jours (whoo!!)
      Je le congèle parfois aussi. J’ai un sachet ziploc avec le contenu de deux mugs. Ou je fais des glaçons. Ou je congèle un litre… Comme ça même au retour de vacances je peux me faire un bouillon pour remettre mon corps d’aplomb.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s