Ustensile utile – Un bon maraîcher

Les marchés ne font pas partie de ma culture. Je suis flamande et je n’ai jamais eu l’habitude d’acheter mes produits ailleurs que dans un supermarché.

Jusqu’au jour où, au détour d’une promenade en vélo, je suis tombé sur le Walhalla: mon premier marché de produits frais, dans ma ville de Maisons Alfort. Quel paradis! Des légumes, des fruits, tous beaux! De la viande fraîche! Un traiteur italien! De l’ambiance, des sourires, des odeurs et des couleurs, de la négociation, des voisins qui se claquaient la bise,…

C’était un monde tout nouveau pour moi.

J’ai dû réapprendre à faire les courses et réapprendre à planifier mes menus hebdomadaires mais ça fait maintenant 5 ans qu’il m’est impossible d’acheter mes légumes ailleurs que chez un maraîcher. Plus de supermarché, plus de Rungis, je suis devenue une snob. Qu’à cela ne tienne, au moins c’est du snobisme de bon goût et très peu cher!

Le marché, c'est coloré!

Le marché, c’est coloré!

Après 5 ans de pratique intense du marché français, voici ce que j’en retiens:

Le repas commence au marché
Je ne suis pas du genre à faire des listes de menus pour la semaine. Je me laisse guider par ce que me propose mon marché. Au long de ma promenade au marché, je décide ce que je vais manger cru ou cuit, je touche, je sens et je goûte parfois. Je reviens en arrière parce que j’ai trouvé un bon gigot et que j’ai soudainement besoin d’un navet pour l’accompagner. Tiens, c’est la saison des fraises! Allez hop on rajoute des pommes pour faire un bon jus!

Au marché, on ne lit rien 
Ici, rien n’est vendu en boite. Aucun produit sous vide, aucune liste d’ingrédients et aucun tableau calorique. Les légumes gardent leurs aspect normaux, avec leurs taches, leurs caprices mais surtout leur bon goût! Je ne passe pas mon temps le nez dans les lettres des conserves ou à choisir la boite de gâteaux secs selon leurs vitamines rajoutés. Je peux faire confiance à mes produits; même le plus malsain des produits sera encore de meilleure qualité que le légume formaté de mon supermarché.

Au marché il y a des surprises cachées
Depuis que je vais au marché j’ai appris à cuisiner des légumes, qu’il s’agisse de légumes que je connaissais déjà ou de nouveaux légumes. Ma maraîchère s’y connaît! J’espère secrètement qu’un jour elle écrira un livre de cuisine; pissenlit au bacon, courge spaghetti à la sauce tomate, oignons sur vinaigre de cidre,…
Et même les vendeurs que je ne visite que très rarement ont des surprises pour moi; le fromager qui vend du miel non pasteurisé du village à côté ou la boulangère qui vend des fruits séchés. Si je ne me ferme à rien je risque de bonnes surprises!

Comment détecter le meilleur maraîcher?
Si vous déménagez et que vous avez la chance d’avoir un bon marché près de chez vous mais que vous ne savez pas comment choisir les meilleurs produits, allez-y un jour d’affluence. Les vendeurs où il y a le plus de monde sont les meilleurs. Qu’il s’agisse des meilleurs produits ou des meilleurs prix, ça sera à vous de confirmer mais c’est le meilleur indice de qualité.

Le marché ça donne la pêche, même en hiver! 
Je vous mets au défi de rentrer du marché déprimé. En tout cas pour moi c’est impossible. L’interaction avec les gens, les couleurs et les odeurs, ça ne peut qu’être bon pour le moral. Et déballer les premières fraises de l’année ou tirer son caddy en pensant aux belles courgettes qu’on a trouvés,… hmmm…

* Bonus * Le marché c’est bon pour sa culture générale
– Quand je suis en weekend/vacances, une de mes traditions, c’est de me faire une virée au marché. Moi qui ne connais pas très bien la France et ses produits locaux, c’est comme ça que je m’éduque. Les rillettes sont la spécialité du Mans, maintenant je le sais grâce au retour de mariage d’une amie.
– Si je suis au courant de l’arrêt du permis de construction du quartier des Bidules, c’est bien parce que j’ai rencontré M. Machin au marché qui m’en a parlé!! Les dernières news de la ville, c’est au marché et nulle part ailleurs!
– Idem pour la grossesse de Mme Trucmuche et le divorce des Untels, d’ailleurs!
– Et ma fille et le Marché?! Une folle histoire d’amour sans limite. Où croyez-vous qu’elle mange 3/4 de ses légumes et fruits frais? En faisant des yeux de chien battu à tous les maraîchers, tiens!!

307750_10151145465769351_1475827451_n

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s