Les épices indiennes, ce nouveau monde qui s’ouvre à moi!

En décembre j’ai eu le grand bonheur de faire un voyage lointain; une amie à moi se mariait en Inde et je n’ai pas voulu rater cette occasion. Et si je vous en parle ici, c’est pour vous raconter la découverte de ma vie: les épices indiennes!

Un mariage très exotique avec des mariés beaux de bonheur.

Un mariage très exotique avec des mariés beaux de bonheur.

Pour le mariage, nous sommes restés 4-5 jours dans la ville de Pune, pas très loin de Bombay. Cette ville a vraiment su nous séduire, bien plus que les villes du nord que nous avons visité par après. Pune avait un gros atout pour nous: zéro touristes! Un vrai bonheur comparé à nos aventures à venir les autres villes plus touristiques. On a pu se perdre dans les ruelles et les bazars sans se faire happer par des revendeurs de bibelots touristiques bien trop chers.

Pendant que moi je me perdais dans les boutiques d'épices, on perdait notre fille dans les boutiques de fleurs d’offrandes!

Pendant que moi je me perdais dans les boutiques d’épices, on perdait notre fille dans les boutiques de fleurs d’offrandes!

Un des souvenirs les plus jolis restera celui où nous nous sommes retrouvés, très perdu et désorientés, nez-à-nez avec une jeune dame et sa maman (je pense) qui vendaient leurs épices en plein milieu de la rue. Je dis bien “en plein milieu de la rue”, hein, pas “sur le trottoir”; les voitures nous roulaient sur les talons des chaussures pendant qu’on tentait d’avoir une conversation avec les dames.

Malheureusement nous n’avons pas osé les prendre en photo car elles avaient l’air plutôt gênées. Mais je suis tombée tellement sous le charme de ce petit mètre carré de nourriture fraîchement indienne que j’ai failli tout acheter.

Petit détour par chez Gandhi, où nous avons envahi les arbres dans son jardin.

Petit détour par chez Gandhi, où nous avons envahi les arbres dans son jardin.

Après une communication très incompréhensible et beaucoup de gestuelles diverses, je suis repartie avec un trésor d’épices que je reconnaissais à peine: cumin & coriandre, noix de muscade… et quelques épices dont je ne suis toujours pas sûre.

Depuis, petit à petit je me forme aux épices indiennes. L’odeur de cumin moulu ne quitte plus la maison et les petites graines de coriandre s’envolent dans tous les sens. Un peu de cardamome dans mes soupes, un peu d’épice inconnue dans mes omelettes,… à chaque fois une nouvelle surprise et jusqu’à présent pas de mauvais résultats.

Quel plaisir que d'ouvrir ces petits paquets de bonheur au retour!

Quel plaisir que d’ouvrir ces petits paquets de bonheur au retour!

Et – maman Paléo étant une geek –  je ne suis bien sûr pas du tout étonnée de découvrir que chaque épice a des propriétés plus que bénéfiques pour ma santé à moi et à ma famille.

Saviez-vous, par exemple, que la graine de coriandre (je n’aime pas du tout les feuilles), est une superbe aide à la digestion et que c’est bien pour ça qu’elle est naturellement ajoutée à l’alimentation très épicée des indiens?

A priori, le cardamome aide à avoir une bonne haleine, ce qui est chouette pour combattre l’ail que j’ai mis sur mon pavé de saumon hier soir.

J’ai aussi découvert que le clou de girofle que l’on fait bouillir dans un peu d’eau absorbe les mauvaises odeurs de la cuisine (parfait pour à côté de ma marmite de soupe aux choux). Et mis à part le mal de dent, le clou de girofle serait un remède miracle contre les nausées de grossesse. C’est pas super ça?

J’entends également beaucoup parler de la cannelle et de ses bienfaits sur le taux d’insuline dans le sang. Je me dis qu’au final ce n’est pas étonnant qu’on utilise autant de cannelle dans nos desserts, elle aide notre corps à gérer notre absorption de sucre! Une amie indienne m’a même dit que la cannelle aide à prévenir et guérir les mycoses vaginales… c’est moins appétissant, je sais, mais si ça peut aider quelqu’un…

Le mortier et le pilon ne quittent plus mon plan de travail!

Le mortier et le pilon ne quittent plus mon plan de travail!

Et moi qui avais peur de passer par l’étape très glamour de la tourista en Inde, j’ai pris une tonne d’huiles essentielles, alors que j’aurais pu me satisfaire des 3 C: cumin, coriandre et cardamome, qui sont de puissants régulateurs intestinaux.

Voici donc ma nouvelle passion: les épices indiennes et quelques plats indiens. J’espère bientôt pouvoir partager avec vous une ou deux recette assez simple, restez connectés!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s